Quelques mots sur la lacto-fermentation


Idées Recettes / samedi, décembre 9th, 2017
C’est un mode de conservation ancestral, à l’époque où il n’y avait pas de réfrigérateur pour conserver les aliments. 
 
Ce mode de conservation présente un double intérêt:
– Les aliments se conservent plus longtemps sans avoir besoin de les placer au frais.
– La lacto-fermentation permet le développement de « bonnes bactéries » pour notre flore intestinale: Les probiotiques!
La flore intestinale, plutôt malmenée à notre époque où le stress est très présent, sans parler de l’effet des antibiotiques ou tout simplement d’une mauvaise alimentation.
Et pourtant, cette flore ne veut que notre bien! Elle contribue à la bonne assimilation des nutriments, elle protège contre l’envahissement du tube digestif par d’autres bactéries pathogènes, elle contribue à la digestion et au bien-être intestinal. Pour aller plus loin, elle joue également un rôle sur notre moral en secrétant à 80% la sérotonine: neuromédiateur primordial dans la régulation de l’humeur.
Revenons à la lacto-fermentation!
Comment ça marche?
Lorsque les légumes sont salés et privés d’air alors les bactéries lactiques vont pouvoir se développer, et donc produire de l’acide lactique à l’origine des bienfaits de la fermentation. Le pH va réduire petit à petit puis se stabiliser aux alentours de 4 soit un milieu acide. Une fois ce pH atteint, la production de bactéries cesse et les aliments peuvent alors se conserver durant une longue période.
La richesse nutritive et les probiotiques font de ces légumes, des supers aliments!
Après la théorie, place à la pratique:
CHOUX ROUGE LACTO-FERMENTE:
Vous aurez besoin:
– 1 choux
– 1 pomme
– 3 cuillères à café de gros sel gris
– 1 saladier
– 1 planche à découper
– 1 mortier ou 1 moulin à café pour moudre le gros sel
– 1 bocal
Hachez finement le choux au couteau ou à l’aide d’un robot.
Conservez dans le saladier.
Versez 1 cuillère à café de sel dans le saladier puis avec vos mains (propres si possibles 😉 ), pressez le choux afin d’en faire sortir le jus. Renouvelez la manipulation en utilisant tout le sel.
Coupez la pomme en petits carrés et intégrer les à votre mélange.
Vous pouvez remplir votre bocal petit à petit en continuant de presser au fur et à mesure avec un pilon par exemple. Il faut que le choux soit recouvert de son jus.
Fermez le bocal et laisser 7 jours à température ambiante (de 18 à 25°), puis au frais à 15° (garage, cellier ou cave) pendant 2 à 3 semaines.
Ne les ouvrez pas avant que la fermentation soit terminée.
Bonne dégustation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *