Et si on respirait correctement?


Vita'Santé / jeudi, février 22nd, 2018

Pour écouter la version audio de la chronique, cliquez ici:
https://radioevasion35.com/2018/02/22/vitasante-la-respiration/

Pour conserver ou retrouver une bonne vitalité, il n’y a pas de secret, il faut revoir nos fondamentaux. L’essence même qui nous permet d’être en vie, comme manger, boire et bien sûr… RESPIRER !
Avec le rythme de la vie moderne, la qualité de notre respiration a grandement diminué.  Le stress, l’anxiété, le manque de temps, les tenues vestimentaires étroites, les ceintures autour de la taille… ont des répercutions sur notre façon de respirer. Aujourd’hui, un trop grand nombre de personne adopte une respiration superficielle ou thoracique. C’est-à-dire que la respiration se dirige uniquement vers le thorax, la nuque et la gorge. Le ventre, le bas ventre et le périnée se retrouvent abandonnés.

Qu’est ce qu’une vraie respiration complète ?

Les bébés jusqu’à l’âge de 2 ans respirent de façon totale puis c’est une habitude qui s’oublie peu à peu lorsque l’enfant commence à marcher.
La respiration complète et totale mobilise le corps du cerveau au plancher pelvien. Elle fait intervenir 4 diaphragmes :

  • Le diaphragme crânien, qui aide à la circulation du liquide céphalo-rachidien (la lymphe) dans le cerveau.
  • Le diaphragme cervical, qui aide à l’élévation des côtes supérieures, et à l’ouverture des voies aériennes supérieures (pharynx, bouche)
  • le diaphragme thoracique, qui aide au déploiement des poumons.
  • le diaphragme pelvien qui aide au maintien des viscères dans le bassin.

Comme quoi la respiration ne se limite pas seulement aux poumons !
La respiration superficielle a des conséquences sur notre état de santé. Qui dit respiration superficielle dit moins d’oxygène pour nos cellules.  Sans l’oxygène nécessaire, elles perdent de leur vitalité et de leur énergie. Le renouvellement cellulaire est de moins bonne qualité et des pathologies peuvent apparaitre comme des troubles cardiaques et cérébraux par exemple. Une mauvaise respiration peut causer des troubles de sommeil, de l’anxiété, de la fatigue…
C’est une douce et lente… asphyxie.
Alors autant s’y mettre dès à présent. Placer votre conscience dans votre respiration et essayer d’avoir une respiration ventrale et non plus thoracique.
Il parait compliqué d’adopter une respiration complète et totale tout au long de la journée. Accordez vous quelques instants par jour pour respirer correctement ! Des pratiques comme le yoga ou la méditation sauront vous aider à reprendre l’habitude de bien respirer.

Vous verrez que ces exercices se montreront d’une grande utilité dans la gestion du stress et des émotions mais également dans d’autres troubles comme des problèmes de digestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *