Alimentation et inflammation


Vita'Santé / mardi, juin 26th, 2018

Pour écouter la chronique, cliquez ici.

Rhumatismes, tendinites, asthme, migraines, douleurs chroniques… Et si vous vous étiez sujet à l’inflammation chronique ?

Commençons par expliquer ce qu’est l’inflammation. Le processus inflammatoire de l’organisme est un processus normal, sain et vital. C’est une réponse à une agression.  Une agression par un virus ou une bactérie, mais aussi par une lésion physique externe ou interne comme une blessure ou une piqûre d’insecte. Dès la détection de l’agression, l’organisme met en place une réponse immunitaire : C’est l’inflammation. A partir de là, des symptômes comme des douleurs, des rougeurs, des enflements, des sensations de chaleur… peuvent se faire sentir. C’est normal, l’organisme se défend. C’est par exemple ce qu’il se passe lorsqu’une rougeur apparait après une brulure, lorsque les amygdales gonflent pendant une angine, lors d’une inflammation d’une articulation après une entorse ou bien lors d’une toux pendant une bronchite…

Là où ça ne va plus, c’est quand ce mécanisme se met à dérailler. L’inflammation devient chronique, exagérée, totalement disproportionnée et l’organisme n’arrive plus à y mettre fin spontanément. Les symptômes se transforment donc en maladies.

Et si l’alimentation pouvait aider l’organisme à gérer cette inflammation ?

En effet, certains aliments suscitent et stimulent cet état inflammatoire.
Commençons par les aliments à éviter !
De façon générale, éviter les produits industriels transformés, riches en ingrédients inflammatoires tels que les sucres raffinés et les graisses transformées telles  que les acides gras trans artificiels. Cela va des plats préparés à la charcuterie… Eviter les glucides raffinés comme les céréales raffinées, pauvres en fibre et trop riches en sucre.

Rassurez-vous, il existe beaucoup d’autres aliments sains et anti-inflammatoires !
Par exemple, les oméga 3 ont une action anti-inflammatoire dans l’organisme ! On les trouve dans les petits poissons gras comme le maquereau ou les sardines. Ils sont aussi présents dans les fruits à coque comme les noix. Vous pouvez également les consommer en huile végétale. L’huile de lin est une des huiles végétales les plus riches en oméga 3.
Augmentez généreusement votre consommation de légumes et en particulier les légumes verts feuillus comme les choux, les épinards ou les blettes. Ils contiennent de puissants antioxydants ?  Ce sont les aliments les plus physiologiques pour l’homme. Alcalinisant, anti-inflammatoire et riche en vitamines et minéraux.  Vous pouvez les consommer mi cuits, crus ou en jus de légumes.
Il existe des épices réputées pour leur effet anti-inflammatoire dans l’organisme comme le curcuma ! Pensez-y lors de vos prochains repas, en le combinant à du poivre noir et un acide gras ! Il n’en sera que plus puissant.

N’oubliez pas que tous ces troubles ou douleurs ne sont que des symptômes. Un cri d’alarme du corps. Il faut en rechercher la cause et redresser le terrain. Diminuer la toxémie et l’encrassage cellulaire par une belle hygiène de vie : alimentaire, physique, psycho-émotionnelle… Permettre à son corps de s’auto-guérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *